Mystères de l'ouest, les (fiche)

Titre original : The Wild Wild West
Genre : Western, Fantastique
Pays d’origine : États-Unis (Los Angeles)
Studio : -
Année de production :1965
Année de diffusion : 1967
Chaîne de diffusion : 2ème chaine de l'ORTF, TF1 et France 3

mysteres de l' ouest fames t. west et artemus gordon

Les mystères de l'Ouest, feuilleton composé de 104 épisodes de 50 min, diffusé en France, le 9 avril 1967 sur la deuxième chaîne de l’ORTF. Puis, sur TF1 et France 3. Deux téléfilms verront le jour « Wild Wild West revisited », en 1979, et « More Wild Wild West », en 1980.

Synopsis : Dans les années 1870, deux agents secrets, opérant directement pour le compte du Président des États-Unis, parcourent un Ouest fantasmagorique à bord du luxueux train dont ils ont fait leur QG.

Les personnages :

robert conrad

James T. West (Robert Conrad, né le ler mars 1935), ancien commandant de cavalerie pendant la guerre de Sécession (dans le camp nordiste). Homme d’action intrépide, il est passé maître dans l’art de la cascade (le comédien les effectue le plus souvent sans doublure) et de la bagarre à poings nus. De véritables morceaux d’anthologie. Son talon d’Achille : les femmes. Presque toutes succombent à ses yeux bleus et à son sourire ravageur.

ross martin

Artenus Gordon (Ross Martin, né le 22 mars 1920), fidèle complice de West. Homme de réflexion, génie de l’invention, Artemus serait un croisement de Géo Trouvetout et de OSS 117. Cabotin, mais doté d’un humour à toute épreuve. Dans le wagon qui lui sert de laboratoire secret, il concocte et fabrique de mystérieuses armes secrètes et autres gadgets. Prince du déguisement, il incarnera pas moins d’une centaine de personnages. Vers la fin, Charles Aidman remplacera Ross Martin, immobilisé par une crise cardiaque.

Zoom : Pour répondre à sa rivale NBC qui, depuis 1964, bat des records d’audience avec la série « Des agents très spéciaux », la CBS demande à William Garrison de travailler sur un nouveau concept. Celui-ci décide de mélanger deux genres apparemment bien étrangers l’un à l’autre : le western TV, alors sur le déclin, et l’espionnage qui fait fureur depuis les premiers James Bond.

La série ne se contente pas de nous faire visiter les contrées les plus sauvages de l’Ouest américain. D’un fantastique échevelé, souvent teinté d’onirisme, elle nous emporte à travers le temps, dans des voyages dignes de H.G. Wells et de Jules Verne.

Face aux deux complices, une foule de personnages hauts en couleur, criminels sadiques en tout genre et autres savants mégalos, qui n’ont rien à envier aux méchants de « Batman ». Le plus vil et le plus allumé d’entre eux : Miguelito Loveless, médecin pervers qui renaît toujours de ses cendres. Ces maniaques étaient très souvent interprétés par des guest-stars aussi prestigieuses qu’Ida Lupino, Agnès Moorehead ou Bons Karloff.

Humour, magie, épouvante, politique, le tout savamment dosé compose un cocktail particulièrement détonnant et font des « Mystères de l’Ouest » une série complètement délirante.

Le train entrera définitivement en gare en juillet 1970. Accusée d’être trop violente, la série est fustigée par le responsable de la chaîne, qui finit par avoir sa peau

Avis : Une excellente réalisation, c’est aujourd’hui une série culte. Les scènes de bagarres sont réglées comme de véritables chorégraphies. Les décors et costumes sont variés et luxueux.

Le saviez-vous : Les maquillages et les masques d’Artemus Gordon sont l’œuvre de Don Schoenfeld, qui a travaillé avec Ross Martin pendant toute la durée du feuilleton.

Une des particularités de la série est de commencer chaque titre d’épisode par 3 mots « La Nuit de/du/des » (la nuit de la terreur verte, la nuit de la mort masquée, etc.)

Photos :

Autre article :
Les mystères de l'ouest (coffret DVD l'intégrale)