Captain Scarlet (fiche)

Titre original : Captain Scarlet and the Mysterons
Genre : Animation, Science-fiction
Pays d’origine : Royaume-Uni
Studio : -
Année de production : fin 60
Année de diffusion : fin 90
Chaîne de diffusion : M6

captain blue, scarlet et captain ocr

Capitaine Scarlet (Captain Scarlet and the Mysterons), série télévisée d’animation de marionnettes (Supermarionation) britannique en 32 épisodes de 25 minutes, créée par Gerry et Sylvia Anderson. Elle fut diffusée entre le 28 septembre 1967 et le 14 mai 1968 sur ITV. En France, la série a été diffusée sur M6 dans les années 90.

Synopsis : En 2068, un malentendu amène une race martienne appelée les Mysterons à déclarer la guerre à la Terre, une ville martienne ayant été détruite par la première expédition terrienne. Les Mysterons « invisibles » commettent des actions terroristes de représailles, aidés par le fait qu’ils peuvent créer des doubles à leur service des humains qu’ils ont tués. Leur adversaire terrien est l’organisation internationale : le Spectre, dont les agents sont nommés suivant des couleurs (Colonel Blanc, Capitaine Bleu et Capitaine Noir). Le meilleur agent du Spectre est le Capitaine Scarlet qui est resté vivant malgré la duplication. Grâce à cela, il est pratiquement indestructible, il peut se régénérer et survivre à des blessures même fatales. Il va contrecarrer les sinistres projets du Capitaine Noir la docile créature des Mysterons

Les personnages :

capitaine scarlet

Le Captaine Scarlet, officier de quatrième génération, ancien colonel des forces spéciales de Armée de l'Air. Il devient indestructible suite à la duplication.

capitaine bleu

Capitaine Bleu, ancien inspecteur général d'une société d'aéronautique des États-Unis. Il est désormais officier et partenaire de Capitaine Scarlet

capitaine noir

Capitaine Noir, l’ex-officier du spectre, le Capitaine Black était l’agent n°1 sur le terrain. Il est désormais un terroriste, le principal agent des Mysterons sur la Terre.

colonel blanc

Colonel Blanc, veuf et sans enfant, vétéran de la marine britannique, il a également était directeur des services secret universel au siège de Londres. il est désormaist le commandant en chef du Spectre

Zoom : Cette série marque l’évolution des techniques utilisées par le studio de Gerry Anderson. Disposant d’une liberté et d’un confortable budget d’1,5 million de livres, grâce à l’immense succès de « Thunderbirds », Gerry Anderson en profite pour revoir de fond en comble ses marionnettes. Les mécanismes utilisés pour faire bouger la bouche et les yeux des marionnettes ont évolué et sont devenus plus petits. Ce qui permet de faire des marionnettes aux proportions plus réalistes. Le seul défaut c’est que les marionnettes ne pouvaient plus réellement bouger, rendant les scènes un peu statiques, principal reproche fait à la série. Au-delà du travail pour rendre les marionnettes plus réalistes et plus adultes, la lumière a notamment fait l’objet d’un travail très précis, pour créer une véritable ambiance, souvent glauque.

Deux films seront tirés de la série : « Captain Scarlet vs. the Mysterons » (1980) et « Revenge of the Mysterons from Mars » (1981). Tous deux ne sont en fait que des compilations d’épisodes de la série.

Avis : Une série peu connue en France, mais supérieure à « Thunderbirds » en pas mal de points.

Le saviez-vous : Pourquoi avoir choisi comme ennemis des martiens ? À la fin des années 60 la planète rouge est à la mode. Gerry Anderson, également responsable de la fameuse série « Les Sentinelles de l’Air » (Thunderbirds), pense que c’est un bon argument pour une nouvelle série. Il prend garde toutefois de ne pas montrer les martiens (en effet les Mysterons restent invisibles tout au long de la série) pour contrer le vieillissement de la série

Photos :

Autre article :
Captain Scarlet Vol.2 (k7 vidéo)
Captain Scarlet Vol.4 (k7 vidéo)